Avocat pension alimentaire à Versailles

Maître Maio vous propose ses services en tant qu'avocat pour une pension alimentaire sur Versailles ou pour l'obtention de la garde de vos enfants.

Suite à une séparation, qu'il s'agisse d'un divorce, de la fin du concubinage ou encore de la dissolution d'un Pacte civil de solidarité, le Juge aux Affaires Familiales peut être amené à se prononcer sur le sort des enfants du couple. Maître MAIO,  Avocat en droit de la famille à Versailles saura vous conseiller efficacement au sujet du droit de garde et de la pension alimentaire.

Qu'est- ce qu'un Droit de Visite et d'Hébergement ?

Chacun des parents doit maintenir des relations avec l'enfant nonobstant la séparation parentale intervenue.

C'est dans ces conditions qu'est mis en place un droit de visite et d'hébergement au profit parent ne bénéficiant pas de la résidence habituelle des enfants ou autrement dit qui n'a pas la garde des Enfants à savoir plus généralement le père.

Les modalités de ce droit de visite et d'hébergement peuvent se définir librement avec les parents bien qu'à défaut d'accord, il est mis en place un Droit de visite et d'hébergement classique à savoir un week-end sur deux du vendredi soir ou samedi matin à la sortie des classes au dimanche soir 18h ou 19h ainsi que la moitié des vacances scolaires première moitié les années paires et seconde moitié les années impaires.

Il se peut également que pour diverses raisons diverses tendant toutes à l'intérêt de l'enfant (impossibilité matérielle du parent à recevoir dans de bonnes conditions son enfant, problèmes d'alcool de drogues ou de violences avérées) le Droit de visite et d'hébergement soit réduit.

Intervenant en tant qu'avocat pour la garde d'enfant sur Versailles, Maître Maio se tient à votre disposition pour l'obtention de la garde exclusive de votre enfant ou la mise en place d'une garde alternée notamment.

Ainsi celui-ci pourrait se résumer qu'à un simple droit de visite et non d'hébergement, ou à un Droit de visite dans un lieu neutre et encadré à savoir dans un lieu médiatisé.

Plus encore, il peut être définit un Droit de Visite et d'Hébergement élargit notamment en raison de l'éloignement géographique des parents. Ainsi, il se peut que le parent bénéficiaire de ce droit de visite et d'hébergement soit géographiquement éloigné de sorte qu'il ne puisse disposer de son Droit un week-end sur deux mais disposerait inversement de la quasi intégralité des vacances scolaires et ou un week-end par mois.

Enfin, il se peut que la Question du Droit de visite et d'hébergement soit totalement éludée, les parents ou plus ponctuellement le Juge Aux Affaires Familiales militent en faveur d'une résidence alternée.

Qu'est-ce qu'une résidence alternée ?

On parle de résidence alternée lorsque l'enfant ou les enfants résident à la fois de manière alternative chez la mère et chez le père.

Généralement la résidence alternée se pratique une semaine sur deux mais peut se définir sur un autre rythme avec un temps de résidence variable d'un parent à un autre à savoir trois jours chez l'un et quatre jours chez l'autre.

Pour être fonctionnelle en pratique la résidence alternée nécessite une bonne organisation familiale. En effet, non seulement les parents doivent bien s'entendre mais surtout résider à proximité afin de ne pas perturber les habitudes et le quotidien de l'enfant évitant ainsi notamment des trajets excessifs pour aller à l'école.

Enfin, la résidence alternée ne saurait être privilégié en présence d'enfant de bas âge.

Il est important de préciser que la résidence alternée n'est pas incompatible avec le versement d'une pension alimentaire au titre de l'entretien et de l'éducation des enfants en cas de disparité des revenus entre les parents et de besoin des enfants.

Avocat compétent en pension alimentaire et en garde d'enfant sur Versailles, Maître Maio vous conseille et vous assiste dans toutes vos démarches juridiques liées à l'obtention d'une pension alimentaire.

Qu'est-ce que la contribution à l'entretien et l'éducation des enfants mineurs ?

En cas de divorce ou séparation, le parent qui ne dispose pas de la résidence habituelle des enfants se doit tout même de contribuer financièrement à l'éducation de ses enfants et verser ainsi une pension alimentaire couvrant ainsi en partie les besoins de la vie courante (nourriture, vêtements, frais scolaire, activités extra scolaires, frais médicaux, loisirs …).

Le montant de la pension alimentaire au titre de l'entretien et de l'éducation des enfants mineurs est fixé à la fois en fonction des ressources du parent débiteur et des besoins du parent créancier et bien évidemment des enfants (études supérieurs…) mais également du nombre d'enfants à charge et de l'amplitude du droit de visite et d'hébergement.

A défaut d'accord entre les parties, le Juge Aux Affaires Familiales statuera au cas par cas en fonction des éléments démontrés ci-dessus.

Bien qu'indicatif, il est généralement fait référence à un tableau fixant le montant de la pension alimentaire due au titre de l'entretien et de l'éducation des enfants, ci-dessous.

http://www.vos-droits.justice.gouv.fr/art_pix/table_reference_pa.pdf

Il est important de préciser que cette pension alimentaire au titre de l'entretien et de l'éducation des enfants sera due douze mois sur douze et sera révisée chaque année en fonction de l'indice des prix à la consommation des ménages urbains.

En outre, la pension alimentaire au titre de l'entretien et de l'éducation des enfants sera due, en sus des prestations sociales auxquelles le parent créancier peut prétendre jusqu'à ce que l'enfant exerce une activité professionnelle non occasionnelle lui permettant de subvenir à ses besoins et par conséquent au- delà de la majorité !

 

Bien qu'une décision ait été rendue par le Juge Aux Affaires Familiales, il se peut que la situation des parents ait évoluée depuis la séparation.

Elle peut se voir améliorée, d'un point de vue financier et matériel, ou au contraire dégradée.

Dans ce contexte, votre avocat compétent en pension alimentaire à Versailles, Maître Maio, peut mettre ses compétences juridiques à votre service.

Aussi, il appartient au parent désireux de faire constater ces changements et voir modifier les termes du Jugement initialement entrepris, de saisir le Juge Aux Affaires Familiales.

Il peut s'agir de solliciter un changement de résidence des enfants, chez l'autre parent ou alternée, d'une modification des droits de visites et d'hébergement, plus élargis ou restreints, ou encore une augmentation, diminution ou suppression de la pension alimentaire.

Le parent en demande pourra saisir le Juge Aux Affaires Familiales du lieu où résident les enfants, par simple requête à l'aide d'un formulaire mis à disposition du Greffe, ou par l'intermédiaire de son Avocat.

Les parents sont convoqués par lettre recommandée avec accusé de réception à une audience à laquelle ils sont invités à se présenter en personne, seuls, ou assistés de leur Avocat.

Le Juge statuera ainsi en fonction des éléments nouveaux rapportés et justifiés des parents, tout en préservant l'intérêt de l'enfant.

Qu'il s'agisse du droit de visite et d'hébergement (droit de gardegarde alternée) ou de la fixation de la pension alimentaire, faites appel à Maître Sylvie MAIO, votre Avocat en Droit de la Famille à Versailles, qui ne manquera après avoir recueilli les éléments utiles à la bonne compréhension du dossier, rédigera la requête et vous assistera en audience.

Contact

Consultez également :